La Croix | Un premier synode diocésain s'ouvre en Mayenne

Article de Mélinée Le Priol, La Croix

 

Ce samedi 19 mai fera date dans l’histoire du diocèse de Laval : c’est ce soir-là que s’ouvre, sous les voûtes de la cathédrale, le tout premier synode diocésain ouvert à la population. Depuis sa création en 1855, ce diocèse rural des Pays de la Loire a connu plusieurs synodes, mais ceux-ci n’avaient jusqu’ici rassemblé que des prêtres.

« Tu as du prix à mes yeux… » Ce verset tiré de l’Ancien Testament (Isaïe 43, 4) sera le thème du synode convoqué par l’évêque Mgr Thierry Scherrer en novembre dernier, avec le sous-titre suivant : « Dans ce monde aimé de Dieu, ouvrons des chemins de joie ! » De la Pentecôte 2018 à la Pentecôte 2020, des équipes de quatre à sept personnes se réuniront régulièrement puis soumettront leurs propositions à une assemblée synodale constituée de 120 à 150 personnes.

 

Si la présence de chrétiens en Mayenne remonte au IVe siècle, le département a connu d’importantes mutations ces dernières décennies, à commencer par l’exode rural. Fortement marqué par l’Action catholique, le diocèse n’est pas moins touché par la sécularisation.

 

La célébration de ce synode coïncide avec la préparation au jubilé du 150e anniversaire de l’apparition de la Vierge Marie en 1871 dans le village de Pontmain, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Laval.