À genoux devant toi

Mon Dieu, grand guérisseur, Je suis à genoux devant toi, Car tout don parfait Doit venir de toi. Je t'en prie, donne A mes mains l'habileté, A ma raison la perspicacité Et à mon cœur La douceur et la compassion. Accorde-moi une ambition soutenue, La force de prendre sur moi. Une part du fardeau Que portent les hommes en souffrance Et une juste compréhension de l'honneur Dont tu me couvres. Ôte de mon cœur Toute perfidie et tout désir charnel Pour que je puisse te faire confiance Avec la foi simple des enfants. 

Amen

Ste Mère Teresa

Aimer

Pouvoir dire à quelqu’un : « mon amour » ou « je t’aime » 

engage et rend responsable.

« Aimer » est à la fois difficile et formidable.

 

Aimer, c’est lutter.

Rien n’est définitivement acquis.

Il n’y a pas de secteur qui ne soit terrain de lutte :

la relation aux autres, la prise de responsabilité, l’équilibre de vie...

 

Aimer, c’est souffrir.

L’amour est purifié au creuset de l’épreuve.

C’est dur à vivre et ça fait mal lorsque se perd la confiance.

Il faut réapprendre à aimer et ne pas se tenir rigueur du passé.

Aimer, c’est pardonner.

 

Aimer, c’est donner.

Donner ce que l’on a, donner ce que l’on est,

donner son esprit, son cœur et son corps.

Aimer, c’est donner gratuitement, sans rien attendre en retour.

Aimer, c’est donner la vie.

Aimer, c’est donner sa vie.

 

Aimer, c’est le seul grand commandement.

 Bernard Hubler.

Angelus

L’Ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie.

– Et elle conçue du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie...

Voici la servante du Seigneur.

– Qu’il me soit fait selon ta parole.

Je vous salue Marie...

Et le Verbe s’est fait chair.

– Et il a habité parmi nous,

Je vous salue Marie...

Priez pour nous sainte mère de Dieu.

– Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Que ta grâce, Seigneur notre Dieu, se répande en nos cœurs ; et maintenant que nous connaissons, par le message de l’ange, l’incarnation de ton Fils bien-aimé, fais que nous soyons conduits, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection.

Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

Apprends-moi à aimer

Seigneur Jésus

toi, mon frère,

apprends-moi

à aimer mes frères les hommes.

Toi, l’ami des pauvres,

donne-moi un cœur de pauvre.

Toi, l’envoyé du Père,

envoie-moi continuer

l’œuvre que tu as commencée :

annoncer la Bonne Nouvelle.

Toi qui souffre au Calvaire,

donne-moi le courage de souffrir

pour toi et pour mes frères.

Robert (Côte d’Ivoire) dans "Terres Lointaines", avr. 1983.

Avec notre vie

En cette semaine dédiée aux personnes âgées, nous voici Seigneur devant Toi

 

Avec notre Vie

 

La maladie et les handicaps qui en découlent, les séjours à l’hôpital, les traitements permanents et agressifs, l’angoisse d’attente de résultats d’examens médicaux nous ont amenés progressivement à des renoncements douloureux que nous venons Te présenter Seigneur pour que tu les transforme en une Offrande accompagnant Ta Croix :

 

Après la perte de notre compagnon ou de notre compagne de vie, nous avons dû faire le deuil d’un être cher et quitter notre maison, notre famille, nos enfants, notre environnement et nos Amis pour entrer dans un lieu de Vie plus adapté à nos besoins, à nos difficultés, à nos déficiences. Nous T’offrons Seigneur les pas que nous ne pouvons plus faire et nous Te remercions de mettre sur notre chemin ceux qui nous aident à marcher.

 

Merci aussi pour ceux qui éclairent nos yeux fatigués et nous permettent de découvrir ce que nous ne pouvons plus voir ! Merci aussi pour la Joie de chaque mardi ici où la Rencontre avec Toi nous permet d’entendre et de Partager ce que nos oreilles ont du mal à entendre et nous fait vivre en communauté comme autrefois dans nos Paroisses.

 

Nous T’offrons aussi les contacts que nous n’avons plus au dehors et nous Te remercions pour ceux qui acceptent de venir passer un moment avec nous.

 

Nous t’offrons les voyages et les pèlerinages que nous ne pouvons plus faire, les sorties en famille devenues impossibles et nous Te remercions pour les personnes qui viennent à nous et nous rapportent une pensée de ces pèlerinages ou de ces sorties.

 

Nous T’offrons notre solitude souvent douloureuse et nous te remercions pour nos enfants et petits enfants qui viennent nous apporter leur jeunesse et leur sourire.

 

Tous ces renoncements sont à Toi Seigneur. Merci d’avoir été là pour nous aider à les Vivre avec Toi pour Te suivre puisque c’est là Ton Commandement.

Antoinette Gendron-Pinçon, Maison de retraite d’Evron (Mayenne).

Avec Toi aujourd'hui

O Seigneur, dans ce jour qui fleurit

Je voudrais t’offrir du plus profond de moi

Ce monde qui s’éveille, le souffle de la vie,

Le bonheur de marcher avec Toi, aujourd’hui.


Que ma vie entre Tes mains soit belle

Comme un bouquet de fleurs ouvertes à Ton soleil,

Même si parfois je serre aussi les poings

O mon Dieu reste là près de moi sur le chemin.


Que mon cœur entre Tes mains apprenne

A aimer plus fort d’un amour qui entraîne,

Même si c’est dur d’apprendre à aimer

Aide-moi à grandir, à vivre, à inventer


Qu’aujourd’hui, entre Tes mains fleurisse

En chansons, en regards, en voix et en sourires,

Et même la peine, le chagrin, la souffrance,

Je veux te les offrir en cadeau d’espérance.


Jean-Jacques Juven.