16 août : Saints Fraimbault, Constantien & Céneré, ermites [mémoire]

Saint Fraimbault († 16 août 550) fit connaître l'Évangile dans le Passais. L'actuelle région de Lassay s'honore d'avoir un tel père dans la foi.

 

Saint Constantien († 1er décembre vers 570) s'engagea dans la vie monastique, puis à l'appel de l'évêque du Mans, saint Innocent, il vint dans le Maine. Il évangélisa la région de Javron.

 

Saint Céneré († 24 juillet 680) appartenait, avec son frère, à la communauté monastique de la Basilique vaticane. Tous deux furent ordonnés diacres. Leur appel à la solitude les conduisit jusqu'aux tombeaux de saint Martin et de saint Julien et, finalement, dans la forêt de Charnie, près de Saulges. Céneric, son frère, s'en alla à Exmes, au diocèse de Séez. Céneré resta en Charnie, entouré bientôt de pauvres et d'affligés. Un oratoire est édifié sur le lieu de son ermitage et l'ancienne église mérovingienne de Saulges, l'église Saint-Pierre, pourrait avoir été bâtie par le saint ermite.

 

Tu as donné, Seigneur, aux peuples du Maine, de passer des ténèbres à la lumière de la vérité grâce au ministère des saints ermites Fraimbault, Céneré et Constantien ; accorde-nous, par leur intercession, de rester fermes dans la foi et de persévérer dans l'espérance, selon l’Évangile qu'ils ont prêché. Par Jésus Christ...